Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
AVC-laviecontinue.over-blog.com

témoignage de vie après un accident vasculaire cérébral

paroles dites, réactions pensées

Publié le 4 Août 2013

il y a quelques mois de ça, je poses une question à un médecin croisé dans un couloir du centre de rééducation où je me trouvait à l'époque, je lui demande pourquoi mon bras gauche ne bouge pas, la réponse a été : un caillot de sang a compresser vos cellules coté droit de votre cerveau, et c'est là que se trouvent toutes les commandes du bras gauche, ceci explique cela, tout cela risque d'évoluer avec le temps mais de là a dire qu'un jour vous pourrez vous gratter l'oreille droite avec le bras gauche, il y a un pas que je ne franchirais pas a-t-il juger bon de préciser, a ce moment, je l'ais fixer dans les yeux et j'ai juste pensé : un jour, je reviendrais te montrer comment je me gratte l'oreille, et ça va arriver, promis

autre moment intense, le neurochirugien qui a bien voulu m'opérer après le refus du précédent, et après concertation avec ses collègues pour savoir si cela valait la peine de prendre tous ces risques, me revoit quelques semaines plus tard et me demande : "alors, pas de regrets ?", je lui demande alors, des regrets par rapport a quoi ? il me répond : d'être en vie, vous savez dit-il, on s'est vraiment posé la question avant de vous opérer, soit on opère, soit on donne les organes, alors : pas de regrets ? non, pas de regrets, et je me dit alors, il faut tenir, pour le suivant, si je tient, le prochain qui va arriver chez le chirurgien, on ne va même pas se poser la question, on va l'opérer

une personne de mon entourage qui n'a jamais accepter mon handicap, s'énerve parce que les choses ne vont pas dans son sens et me dit : tu es comme tous les handicapés, frustrés et un monstre d'égoisme, a ça je n'ait rien répondu, on répond les imbéciles par le silence

en rééducation, je me tracasse encore pour ce bras gauche qui ne bouge toujours pas, et je pose la question : pourquoi ne travaille-on pas autant le bas que la jambe (2 x par jour) ? réponse de ma kiné: pour travailler le bras, il faut une réponse, et là, il n'y en a pas, plus tard, j'ais travaillé mon bras sans réponses, et il a fini par répondre,

alors je me pose la question : faut-il attendre qu'un membre réponde pour le travailler ou au contraire faut-il le travailler pour qu'il réponde ?

Commenter cet article