AVC-laviecontinue.over-blog.com

témoignage de vie après un accident vasculaire cérébral

coma

Publié le 16 Septembre 2013

après un avc, il arrive souvent que la victime se retrouve dans le coma, naturel ou non, il laisse un certain nombre de traces difficiles à faire disparaitre

du point de vue physique, un corps qui reste sans bouger si longtemps, ce n'est pas naturel, et au réveil, vous avez l'impression qu'il pèse 3 fois son poids, tout bouge, mais difficilement, vous n'avez rien fait pendant ce temps, mais vous êtes fatigué, et le moindre geste va vous épuisé je me souvient la première fois qu'une infirmière m'a demandé de simplement m'assoir dans un fauteuil l'après-midi, après 1 heure, j'avais mal partout, je me couchais le torse sur la table qui devait servir aux repas, j'étais incapable de me tenir assis plus d'une heure, pour rappel, avant l'avc, je faisais 4 heures de sport intensif sans problèmes, ça change la vie !!, après 1 heure de fauteuil, je devais sonner pour me remettre au lit, et j'avais l'impression d'avoir fait un marathon, j'en voulais à la terre entière parce qu'on m'avait mis dans un fauteuil, avec le recul, je dois les remercier sinon où serais-je maintenant ? sans doutes dans un lit, du matin au soir, pas une vie, en tous cas pour moi, il a fallu des mois pour revenir à la "normale"

du point de vue spychologique, le coma est une "expérience" bizarre, pas de tunnel noir, pas de lumière blanche, mais des cauchemars, un à la suite de l'autre, des cauchemars assez "hard", il faut savoir que le cerveau, en temps normal, gère le fonctionnement du corps, et là, il s'ennuie un peu car le corps ne bouge plus, alors, pour tuer le temps comme il peu, il se laisse aller et fabrique des cauchemars si réalistes qu'on s'y croirait, et en plus, il mêle dedans les personnes et les bruits qui sont près de vous, j'ai fais des cauchemars qui mettais mes enfants en "jeu", il était en danger et j'étais impuissant pour les aider, ou j'étais enfermé dans un bâtiment, enfermé pour une tétéréalité, ce n'était pas trop grave, jusqu'au moment où on a enfermé mes enfants, là, ça devenait intenable pour moi, régulièrement, un hélico revenait dans ceux-ci, j'en ai parlé pour essayer de comprendre, l'explication est toute simple, tous les jours, un hélico amenait un blessé, mon cerveau lui, l'entendait au réveil, mes questions étaient : qu'est-ce qui est vais ou pas ? il m'a fallu des mois pour arriver à faire le tri même l'avc, j'étais persuadé qu'il était un cauchemar, il m'en est rien...

en plus, une désagréable impression d'un trou dans votre vie, ça aussi, il faut du temps pour le digérer, je pense qu'une semaine de coma, il vous faudra 1 mois pour vous remettre, j'ai été 5 semaines dedans...mais maintenant, ça y est, c'est du passé

Commenter cet article
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog