Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
AVC-laviecontinue.over-blog.com

témoignage de vie après un accident vasculaire cérébral

Avc + 6 ans, centres de rééducation, une loterie ?

Publié le 9 Juin 2017 par Michel Ninin

Dans mon parcours rééducatif, j'ai été rééduqué dans deux centres.

6 mois dans un premier, où, je n'étais pas en état pour donner mon avis pour son choix, il m'a donc été imposé, de bonne renommée, il m'a été présenté comme le meilleur du pays.

Entré là, malgré moi, du point de vue infrastructure, rien à dire, un bâtiment neuf, ultramoderne, du personnel en suffisance, une salle de kiné à la pointe, des engin pour travailler partout.

Un médecin -responsable me fait visiter.

L'image est jolie, certes, mais ce que je veut, à ce moment, c'est m'en sortir au mieux, et ce n'est pas la beauté des lieux qui va m'aider.

Visite terminée, ce même médecin m'append qu'il va être le mien, qu'il va revenir plus tard, dans ma chambre.

On frappe à la porte, le médecin est de retour, il me demande de faire bouger mon bras coté paralysé, il ne bouge pas, il insiste.

Sa conclusion est rapide, il va falloir  me rééduquer, je le savais déjà, mais comme pour retourner le couteau dans la plaie, il a juger bon de me le rappeler, juste une question, si vous permettez, combien de temps ?

Sur un ton monotone et sans aucun sentiments, la réponse fuse : 6 mois, et ce sera tout, sauf une partie de plaisir.

Je suis effondré, 6 mois là, jamais je ne tiendrais.

7 mois de galère totale, j'ai tenu, je n'attendais qu'une chose, sortir de là.

A l'entrée du deuxième centre, un bâtiment Veillot, personne n'est là, si, plus loin, une porte, quelqu'un vient, elle se présente, elle est ergothérapeute, elle me fixe, regarde la canne quadripode fournie par le premier centre, "elle est trop petite pour vous" .

Ca commençait fort, voilà que j'apprend que je marche avec une canne pas adaptée à ma taille depuis 7 mois.

La visite commence, une salle commune, il n'y en avait pas dans l'autre, la salle kiné, petite, un engin, en panne, un kiné.

Présentation chez le médecin -directeur, entretient, discours encouragent, il balaye les diagnostics faits et déclare : je ne sais pas jusqu'où vous pouvez aller, mais nous allons faire le maximum pour vous.

Je vais passer 3 ans là, je me sentais bien là, même si tout était Veillot, j'ai fait plus d'exercices là, avec se seul kiné, le seul engin.

Comme le dit l'adage : l'air ne fait pas la chanson.

 

Commenter cet article