Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
AVC-laviecontinue.over-blog.com

témoignage de vie après un accident vasculaire cérébral

avc + 6 ans, les transports en commun (suite)

Publié le 10 Mai 2017 par Michel Ninin

Pour pouvoir un jour retourner dans ma ville d'origine, il fallait prendre le bus.

Alors que ma (charmante) épouse m'avait laisser croire que les médecins avaient dit que, jamais plus, je ne pourrais le faire, je voulais en avoir le cœur net et tenter "l'aventure", prendre un bus après un avc peut être considéré comme chose impossible.

Arriver à l'heure est la première condition, savoir quelle ligne prendre, pouvoir demander au chauffeur sa destination, trouver la place idéale (si elle n'est pas occupée), se méfier d'un démarrage trop rapide, sont autant de difficultés à gérer.

J'avoue que mes premier trajets n'étaient pas "top".

6 ans plus tard, je prend le bus 2 fois par semaine, sur des lignes différentes, avec correspondance.

Avec l'habitude et le temps, l'équilibre s'est amélioré, la marche dans le bus en mouvement est plus facile, le montées et descentes aussi, au début, j'était obligé de descendre en marche arrière, 6 ans plus tard, je suis capable de le faire en marche avant.

Les chauffeur me connaissent, mes problèmes aussi, ils y sont attentifs, veillent à ce que je soi assis avant de démarrer, attendent que je soi bien sorti avant de refermer les portes.

Voyageant dans une région rurale, la plupart du temps, certain chauffeur s'arrête plus près de ma destination, et si, d'aventure, l'arrêt  se trouve du mauvais coté, d'autres vont même jusqu'à faire demi tour pour me déposer au plus près.

Même si ça n'a pas été facile, a présent, je suis heureux d'être autonome pour me déplacer, d'avoir donné tors aux médecins qui en doutaient, de pouvoir rappeler par ma présence aux chauffeurs que le handicap existe, il ne se trouve pas exclusivement dans les hôpitaux.

Commenter cet article