Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
AVC-laviecontinue.over-blog.com

témoignage de vie après un accident vasculaire cérébral

abandon

Publié le 15 Octobre 2013

dans la maladie, il n'y a rien de pire, je pense, qu'en plus, être laissé seul, ce n'est heureusement pas mon cas, pour résumer la situation, j'ai perdu des amis mais les meilleurs sont toujours là, mon couple, comme souvent, n'a pas résisté à ce choc,

mais je peut dire que lors de mon parcours, il m'est arrivé de voir beaucoup de malheurs dans beaucoup de couples et c'est bien triste, car en plus du choc de la maladie, on se passerait bien de ce genre de problème, et ceci est valable pour tout le monde, victime et conjoint

pour vous parler de tout ça, sujet délicat, je vais expliquer ce que j'ai rencontré, le tout en essayant de laisser "l'église au milieu du village", toutes les personnes que j'ai croisé lors de mon parcours étaient majeures, et savaient ce qu'elles faisaient, (quoi que) mais n'avaient certainement pas mesuré les dégâts que ceux-ci allaient provoquer

je vais prendre l'exemple de cette dame plus ou moins 50 ans, a été victime d'un avc, et qui tous les jours, en rééducation, sort de sa chambre et pleure, pendant des heures, tous les soir, elle pleure à chaudes larmes, je passais souvent devant et un jour, je m'en inquiète, et je demande à une infirmière ce qu'il se passe avec cette dame, elle me répond, ne vous inquiètez pas, ce n'est rien, c'est un problème "neurologique", ça m'a paru un peu léger mais bon, plus tard, j'ai eu l'occasion de parler avec cette dame, et elle me dit que son mari l'a totalement abandonnée et que ça lui fait mal, voilà la clef du fameux problème "neurologique", c'était en fait un appel au secours

autre exemple, cet homme qui après 5 semaines de coma, voit son épouse venir en visite tous les jours, ça c'est bien mais son gsm qui ne sonnait jamais plus tôt, sonnait a présent toutes les minutes, quelque chose se préparait peut-être

autre exemple, cet homme, qui après des mois de rééducation, reçoit l'autorisation de rentrer chez lui le we, tout content bien sûr, ça ne va pas durer longtemps, c'est bien triste

je puis vous assuré que tout ça est très difficile à vivre, vous assistez au "détricotage" de votre vie, vous êtes acteur impuissant il se passe des choses, vous le sentez, mais vous êtes aussi hospitalisé, et donc, vous ne savez même pas vous défendre, sans oublier les autres problèmes

j'ai aussi eu le bonheur de croiser un homme qui a été victime d'un avc, il venait de rompre avec sa compagne quant arrive le problème, un ami, qui venait d'apprendre cela, téléphone donc à l'ex, pour la prévenir, elle dit, nous avons rompu, mais je vais faire ce que je peut pour l'aider, voilà 3 semaines, ils se sont mariés, on peut dire que dans ce cas, la maladie a provoqué du bonheur, pour une fois, mais il fallait le dire aussi

Commenter cet article

Alain 16/10/2013 07:37

Histoire déja vécue comme beaucoup d'autres !
On peut appeler et laisser des messages vocaux sur le repondeur du portable de ses amis.
Ils sont certainement trop occupés, ou affairés parr le fait de devoir s'occuper du remariage de leur grand mère pour trouver 2 minutes pour donner suite...
Quand à repondre par un simple email...

On en vient à se demander comment on a pu les considerer comme des amis pendant si longtemps.